Le mot “Tapori”

Lors d’un voyage en Inde, Joseph Wresinki rencontre des enfants qui vivent dans les gares, dans les rues. On les appelle les “Tapoori”. Ces enfants récupèrent dans les trains les restes de nourritures laissés par les voyageurs. Ils se retrouvent en groupe et partagent pour que chacun ait de quoi manger.

De retour, Joseph écrivait à d’autres enfants :
« Vous êtes comme les Tapoori lorsque, à partir de presque rien, vous cherchez à construire un monde d’amitié où il n’y aura plus de misère. »

Pour rendre hommage à ces enfants qui ont la vie difficile mais savent rester solidaires, il donne le nom de Tapori au courant d’amitié entre les enfants qu’il a créé.