L’histoire de Tapori

Tapori a été créé en janvier 1967 par Joseph Wresinski, fondateur du mouvement ATD Quart Monde. Il vivait alors dans le bidonville de
Noisy-le-Grand en France. C’était un lieu où étaient logées des centaines de familles très pauvres, dans des baraques en tôle.

Tout commence dans ce bidonville avec l’histoire de la
tourterelle de Bouboule.

Joseph Wresinski mettait beaucoup d’espoir dans les enfants.
Il était émerveillé chaque fois qu’il recevait une lettre de l’un d’entre eux. C’était comme un trésor !
Voici ce qu’il répondait à une classe d’enfants : « … le pire, quand on est pauvre, c’est d’être tout seul, sans ami, d’être rejeté et méprisé.
On finit par se dire qu’on n’est pas un enfant comme les autres… L’amitié, c’est le plus important qu’on puisse donner. »

Lors d’un voyage en Inde, Joseph Wresinki rencontre des enfants qui vivent dans les gares, dans les rues. On les appelle les « Tapoori ».
Ces enfants récupèrent dans les trains les restes de nourritures laissés par les voyageurs. Ils se retrouvent en groupe et partagent pour que chacun ait de quoi manger.

De retour, Joseph écrivait à d’autres enfants :
« Vous êtes comme les Tapoori lorsque, à partir de presque rien, vous cherchez à construire un monde d’amitié où il n’y aura plus
de misère. »

Pour rendre hommage à ces enfants qui ont la vie difficile
mais savent  rester solidaires, il donne le nom de Tapori au courant d’amitié entre les enfants qu’il a créé.